Les rencontres francophones sur les recompositions en santé

Les Enjeux des Rencontres de Nice 2019

Nice 2019 : 6ème édition depuis les Rencontres de Québec, en 2014

Les Rencontres de Québec, puis celles de Nice, ont permis de réunir plus de 500 décideurs de la santé du monde francophone qui ont échangé, réfléchi,
et construit une pensée commune (taux de fidélisation : 50%).

Quelques retours des participants, intervenants et sponsors :

« J’ai passé un moment délicieux, pétillant et bienveillant. Bravo pour ce travail exceptionnel. Les échanges étaient passionnants, le colloque de haute tenue et des à-côtés très sympathiques. Merci pour ces journées enrichissantes et rafraîchissantes».

2019 marquera la 6ème édition après un lancement à Québec en 2014, puis 4 éditions à Nice en 2015, 2016, 2017 et 2018.  Cette manifestation joue désormais dans la cour de CHAM, des Rencontres de la Baule, des Universités de l’ANAP, même si le volume de participants à Nice reste volontairement plus réduit, pour permettre le concept de Rencontres intégrées et conviviales.

Les retours de ces Rencontres sont à l’évidence excellents, avec une progression du nombre de participants (triplée depuis Québec), la présence de grands décideurs de la santé du monde francophone, une satisfaction tant sur la qualité des intervenants que sur la logistique désormais bien rodée au Méridien.
Le taux de fidélisation est un critère fort de réussite, avec plus de 50% de participants qui reviennent chaque année et 25% qui sont présents depuis 5 ans.

Les « Rencontres Santé de Nice » constituent désormais un « think tank » incontournable, mais surtout un accélérateur de réseaux. Chacun vient chercher des contacts utiles, dans un cadre privilégié facilitant les échanges. 

L’objet central des Rencontres : échanger, réfléchir, construire… pour recomposer la santé 

Le contexte : une accélération des recompositions en santé en France et partout dans le monde francophone. Des opérations complexes, aux enjeux économiques et de santé publique particulièrement forts.

Les fondements : raréfaction des moyens, besoins de santé croissants, démographie médicale, vieillissement de la population, nécessité d’optimiser les structures, exigences plus fortes des patients-clients, procédures de qualité et sécurité, volonté politique de répondre concrètement à la demande…

Les attentes : tant pour les recompositions en projet, en cours, que réalisées, les décideurs du monde de la santé ont besoin, sinon d’une pause, du moins d’une prise de hauteur par rapport à leurs objectifs à court et moyen terme, et les résultats obtenus ; besoin aussi de se situer dans les mutations en cours.

L’objectif majeur pour 2019 sera notamment de permettre des retours sur expériences,  avec les leçons apprises et le partage des réussites et des échecs.
La valeur ajoutée de ces Rencontres est de développer mutuellement des connaissances et d’échanger sur des expériences concrètes.

Ces Rencontres doivent contribuer au développement des connaissances des grands managers et permettre de suggérer aux grands décideurs de nouvelles approches pour dynamiser les recompositions en santé.

 

Le thème de réflexion des 6èmes Rencontres de Nice :

« Santé des aînés : éthique et efficience ? »

 

2019 sera la 6èmeédition des « Rencontres Santé de Nice ». Les sujets précédents ont porté sur les recompositions, la gouvernance, la fédération des acteurs autour des projets de santé et, en 2018, sur l’accès aux soins.

Ces sujets croisent les questions d’organisation du système de santé, des établissements, et des aspects plus techniques comme l’ingénierie, la coordination des acteurs, la performance territoriale et, in fine, la manière d’apporter des réponses en santé pertinentes et compatibles avec les moyens de notre collectivité.

Pour 2019, l’idée est de traiter de la question de la santé des aînés et surtout de la manière dont nous allons réussir à absorber ce choc démographique, pour les 20 ans à venir.

Le sujet est déjà largement débattu, pour autant il reste à innover, repenser les modes de prises en charge, adapter le système de santé pour mieux traiter nos aînés et leur apporter des réponses, non seulement de soins, mais aussi de respect et d’humanité.

Aujourd’hui les solutions sont beaucoup plus belles sur le papier et dans les intentions des politiques publiques, que dans la réalité du quotidien. Ceux d’entre nous qui ont des parents âgés le savent parfaitement…

Le sujet interroge aussi bien le décloisonnement entre les secteurs que les nouvelles pathologies, l’adaptation des structures de soins, l’expérience patient, la solvabilité de ces nouveaux besoins, les nouvelles technologies, le 4ème âge etc.

Il a fallu trouver une ligne directrice, qui permette de ne pas s’éparpiller sur les sujets et de rester dans l’ « Esprit de Québec » devenu « Esprit de Nice », avec une approche non verrouillée et sans langue de bois.